Offrez-vous la réparation de votre appareil avec une réduction de 5% en boutique en prenant rdv en lignePRENDRE RENDEZ-VOUS

Comment réparer un smartphone qui a pris l’eau ?

Comment réparer un smartphone qui a pris l’eau ?

Dès l’instant où un appareil électronique – à commencer par un smartphone – tombe dans l’eau, ses composants ne peuvent plus fonctionner correctement. Pour autant, un smartphone tombé dans l’eau n’est pas inutilisable dès lors où l’on prend la peine de suivre plusieurs étapes essentielles afin de le remettre en état.

En premier lieu, ne cherchez surtout pas à l’allumer après que l’eau se soit infiltrée. Votre premier réflexe doit être d’essuyer votre smartphone encore mouillé avec du papier absorbant jusqu’à ce que votre téléphone soit parfaitement sec. Ceci étant fait, usez un aspirateur dont vous aurez modulé la puissance afin de vider les orifices de votre smartphone qui auraient été infiltré par de l’eau.

Laissez encore sécher le smartphone durant six heures.

À ce terme, vous pourrez essayer de le redémarrer. Avant de ce faire, assurez-vous de recharger votre appareil. Si votre smartphone ne redémarre pas ou s’il subsiste divers bugs, il vous faudra alors user de produits plus spécifiques. Rendez-vous à la pharmacie pour vous procurer de l’alcool isopropylique. Versez le contenu dans une bassine et n’hésitez pas à y tremper votre smartphone tout entier. Cet alcool particulier – et aucun autre – n’a pas les mêmes propriétés que l’eau et n’endommagera pas votre appareil même si celui-ci est immergé. Patientez une trentaine de minute puis séchez votre portable de la même manière que précédemment.

L’alcool isopropylique, du fait de ses propriétés, aura alors fait s’évaporer l’eau qui sera restée dans votre appareil afin que celui-ci en soit entièrement dépourvu. En suivant ces méthodes, votre smartphone pourra ainsi retrouver ses anciennes fonctionnalités et vous revenir dans un état optimal.
N’hésitez pas à avoir recours aux mêmes méthodes avec des appareils électroniques tels que les tablettes et ordinateurs qui, eux aussi, seraient tombés dans l’eau.

Partager ce contenu